Un Monde Imaginaire
Bienvenue sur Un Monde Imaginaire!

Vous venez d’entrer dans le monde imaginaire. Un monde de Littérature !
Vous aimez lire, vous aimez raconter des histoires, alors n’hésitez plus !
Venez nous faire partager vos lectures et découvrir de nouveaux livres.

Ce forum est surtout consacré au fantastique, mais vous trouverez aussi des informations sur les autres genres de livres !

A bientôt sur le forum!



 

Partagez | .
 

 Myrihandes - Guilhem Méric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandra
Faucheuse
Faucheuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4355
Age : 28
Genre de lecture : Young adult, Fantasy, Bit Lit, Fantastique, Romance et Manga
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Myrihandes - Guilhem Méric   Jeu 20 Jan 2011 - 14:45


Myrihandes
La légende des âmes-soeurs
Guilhem Méric

Broché: 543 pages
Editeur : Au Diable Vauvert (21 octobre 2010)


Les peuples nomades de la terre se sont regroupés sur les trois pics de la montagne de Pan-Kaïa, un ancien cratère. Ils vivent dans des cités reliées entre elles par deux viaducs à la circulation limitée, protégées des terribles Khalibans par une ceinture impénétrable de nuages. Sisam et Helya sont amis. Mais un destin malheureux va les séparer. Ce ne sera qu'une fois adulte qu’ils pourront se retrouver et découvrir ensemble le secret des Âmes-Sœurs : le secret des myrihandes.

Myrihandes est une légende épique sur les Âmes-Soeurs, premier volet d’une trilogie. Un roman d’aventure fantastique qui vous met la tête dans les nuages. Le mythe des âmes sœurs y est revisité, pour le plus grand plaisir des pré-ados et des ados. Une manière idéale d’aborder mine de rien des valeurs telles que l’amitié, l’amour et le respect. Une épopée dans un univers à la croisée des chemins de l'Iliade, de l'Odyssée et de Dark Crystal. Un projet titanesque développé en parallèle pour l'édition et le cinéma.

Critique de Coupie


En voyant ce joli livre, je me suis tout de suite dit : "voilà une aventure qui va occuper mes soirées…" et je n’avais pas tort. Je suis tout de suite plongée dans l’histoire, dès les premières pages. Le style de l’auteur est beau et permet une lecture fluide. Petit à petit, les mystères s’épaississent et on a de plus en plus de mal à lâcher le livre, on voudrait pouvoir suivre la fuite de Sisaam et Helya d’un bout à l’autre ! L’ellipse de quinze ans au premier chapitre m’a un peu étonnée au départ, puis j’ai compris sa raison d’être en lisant ce qui était arrivé à Helya quinze ans plus tôt, après son enlèvement.

J’ai beaucoup aimé l’environnement dans lequel se déroulait l’histoire : ces trois Cités, chacune perchée au sommet d’un pic rocheux, sur une même montagne, et reliées entre elles par des viaducs sévèrement contrôlés, menant au menaçant Mirador… On arrive facilement à l’imaginer, d’autant plus que l’illustration qui sert de carte en début de roman est très bien faite. On s’y croirait presque, et ici, pas à s’embarrasser des dizaines de noms que l’on trouve souvent sur les cartes des romans fantasy ! Je n’ai en revanche pas réussi à cibler l’époque ou se déroule le récit. Ce qui n’est peut être pas plus mal pour un roman fantasy. On imagine un futur lointain…

Concernant la structure du livre, j’ai bien aimé le découpage en sept parties. Chaque chapitre est consacré au point de vue de l’un ou de plusieurs des personnages, souvent des deux héros Sisaam et Helya mais aussi au "grand méchant" Kryom et à ses partisans. D’ailleurs, j’aime bien le caractère de celui ci, ancien Myrihande brisé par la perte de son Ame-Sœur… on s’attache facilement aux deux héros.

La bataille qui clôt ( magistralement ! ) l’aventure est rythmée et pleine de suspense. J’aime beaucoup la fin qui me donne envie de connaître la suite…

Pour conclure, j’ai adoré ce livre. Je remercie le forum Un Monde Imaginaire et les éditions Au diable Vauvert ( que j’ai pu découvrir ) pour ce partenariat qui a été une réussite !

Critique d'Alys

Un début de trilogie comme je les aime, une histoire intéressante, des personnages attachants, une intrigue accrochant et du suspense a chaque chapitre.

Helya et Sisam vivent dans un monde très différent d’autrefois, ou les habitants doivent respecter les lois d’un seul maitre Kryom. A l’âge de 10 ans Helya et Sisam sont séparés. Après 15 ans, ils se retrouvent et apprennent que se sont des Ames-Sœurs, et qu’ils sont capables de ramener les Myrihandes à la vie, des êtres autrefois puissants mais détruit par les lois de Kryom. De la va s’ensuivre des périples pour libérer les Myrihandes avec l’aide de leurs fidèles compagnons.

Je n’ai pas été déçu de ce premier tome, même si au début je pensais que sa allait être une banal histoire d’amour, j’ai trouvé l’intrigue vraiment intéressant et la course effréné dans les trois cités est bien très écrit, je me suis laisser entrainer dans les périples de la petite troupe. J’ai surtout apprécie le fait que les personnages soit toujours séparé, notamment lorsque Sisam est en prison, c’est l’un des moments, que je trouve le plus fort de l’histoire. Ce qui est très intéressant est que l’auteur n’a pas peur de faire mourir des personnages importants, notamment ceux a qui on s’attend le moins. Je trouve aussi que c’est un très bon point que les personnages soit adultes, le roman a bon être une littérature jeunesse, les personnages ne sont pas des ados égoïstes, et qui pense qu’à leurs prochains amours.

Les personnages sont sympathiques et attachants, Sisam, Maâlias, Oros et Farf sont ceux qui ont le plus de personnalité à mon goût, concernant Helya, j’ai un peu plus de mal, j’ai toujours l’impression que le personnage a 10 ans, la façon dont elle parle, comment elle se comporte lors d’un face à face, je n’ai pas l’impression qu’elle est 25 ans… Sinon pas d’autres problèmes concernant les personnages, je les apprécie tous.

Pour conclure, Myrihandes, le secret des Ames-sœurs est un très bon début de saga, qui donne envie de lire la suite, surtout avec cette bataille en fin de roman.

Critique de Louve

En ce moment, je dois bien avouer que les découvertes que je fais en fantasy sont étonnantes.
Myrihandes ne déroge pas à la règle. Tout d’abord la couverture du roman est sublime. Les couleurs sont attirantes et le demi-relief de celle-ci ne donne qu’une envie : vite ouvrir ce roman.
La quatrième de couverture m’avait aussi beaucoup intrigué et j’ai donc avec curiosité débuté cette nouvelle lecture.
Dès le début, on se retrouve plongé dans une histoire sublime, le tout écrit par une plume enchanteresse. Je dois bien dire que j’ai adoré le style de l’auteur. Sa plume sait décrire les personnages tout comme elle sait nous plonger dans les péripéties de Sisam et Helyan deux âmes sœurs que le destin va séparer alors qu’ils sont enfants, pour se retrouver quinze ans plus tard.
De l’histoire je n’ai aucun reproche à faire. Le tout est clair, précis, le rythme de l’aventure est soutenu et on ne s’ennuie pas une seule minute. Le monde dans lequel évolue les personnages et l’intrigue est vraiment profond, travaillé. Toute la mythologie et l’histoire des myrihandes est faite de telle manière qu’on a du mal à se dire que l’auteur a tout inventé.

Des personnages je les ai tous trouvé intéressant. On a Helya qui devient malgré elle la fille adoptive d’un gouverneur et qui décide au bout de quinze ans de fuir pour retrouver ses proches. J’ai beaucoup de peine pour ce personnage au fond puisqu’elle est enlevé à ses parents qu’elle découvre mort plus tard. On lui a enlevé tout ce à quoi elle tenait sous un prétexte plutôt idiot : elle est une âme sœur et c’est une nature interdite dans les trois cités.
Sisam est aussi un personnage intriguant. Au départ, on voit bien qu’il souffre de l’absence de Helya et lorsqu’il la retrouve, on voit qu’il doute de sa véritable nature.
Mon coup de cœur va à Farf. C’est un personnage énigmatique et qui semble être différent de ce qu’il laisse paraître. J’aime beaucoup ses interventions qui font penser que c’est un vieillard peureux et loin d’être courageux alors qu’au fond je suis sure que c’est ce que l’auteur veut nous faire penser pour mieux nous étonner par la suite.

Maâlias est aussi un personnage intriguant et j’ai hâte d’en apprendre davantage sur lui.

Au final, ce premier tome est un très bon premier opus. Tous les ingrédients pour nous captiver sont là : aventure, mythologies, personnages attachants, méchants qui travaillent dans l’ombre, magie, amour…
Je suis conquise par ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite !
Merci au forum un monde imaginaire et aux éditions au diable vauvert.

Critique d'Ange


J'ai tout d'abord beaucoup aimé la couverture. J'ai souvent l'habitude de choisir les livres sur leur couverture pour après lire leur résumé et celle-ci m'a tout de suite attirée lorsque j'ai vu le roman sur le forum.

Le résumé m'a beaucoup intriguée mais je n'ai pas pu commencer ma lecture tout de suite. J'ai débuté mercredi. La carte au début est simple et très bien faite mais je n'ai plus eu besoin d'aller la consulter ensuite car lorsqu'on est plongé dans le livre les lieux s'imposent à notre esprit d'eux-mêmes. De plus, je ne pouvais plus m'arrêter de lire.

L'histoire est originale et les personnages très attachants. On les découvre peu à peu avec à chaque chapitre un nouvel indice qui, loin de nous éclairer, rend le mystère plus dense encore. J'ai beaucoup apprécié la personnalité de Hacton et de Farf. Ils sont encore plus énigmatiques que les autres et j'ai l'impression qu'ils vont tous les deux jouer un grand rôle dans la suite des évènements. Ecleïs est lui aussi un personnage que j'ai beaucoup aimé et, même si la révélation de la fin ne m'a pas tout à fait surprise, je n'y avais pas pensé. Helya, elle, m'a un peu déçue car je l'ai trouvée plutôt en retrait par rapport aux autres membres du groupe.

Ce que j'ai bien aimé aussi, c'est que certains personnages importants meurent. Cela apporte une touche de réalisme en plus et on souffre avec ceux qui restent. Même chose pour les quelques flash-back qu'il y eu pour Sisam (l'enlèvement d'Helya) et Maâlias (la rencontre avec son Âme Sœur et leur séparation).

Pour finir, c'est un très bon livre qui donne vraiment envie de connaître la suite. Vivement le prochain tome.

_________________
"Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera, en fera ainsi son égal. Mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore...

et l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit... Celui qui détient le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres sera né lorsque mourra le septième mois..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-imaginaire.forums-actifs.com
 

Myrihandes - Guilhem Méric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Au diable Vauvert] Myrihandes - Guilhem Méric
» [Guilhem Méric]Myrihandes, le secret des âmes-soeurs
» MYRIHANDES (Tome 1) LA LEGENDE DES AMES SOEURS de Guilhem Méric
» [Méric, Guilhem] Le secret des âmes-sœurs - Tome 1: Myrihandes
» Partenariat n°32 : MYRIHANDES offert par Au Diable Vauvert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Monde Imaginaire :: 
AUTOUR DES LIVRES
 :: Partenariats avec les maisons d'éditions :: Présentation Des Maisons D'Editions :: Au diable Vauvert
-