Un Monde Imaginaire
Bienvenue sur Un Monde Imaginaire!

Vous venez d’entrer dans le monde imaginaire. Un monde de Littérature !
Vous aimez lire, vous aimez raconter des histoires, alors n’hésitez plus !
Venez nous faire partager vos lectures et découvrir de nouveaux livres.

Ce forum est surtout consacré au fantastique, mais vous trouverez aussi des informations sur les autres genres de livres !

A bientôt sur le forum!



 

Partagez | .
 

 Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
evid3n-ce
Fée
Fée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 689
Age : 26
Genre de lecture : De tout =)
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]   Ven 17 Juin 2011 - 14:37

2ème essai de critique


Ne connaissant pas le mythe d'Orphée et d'Eurydice, j'avoue que j'ai eu du mal à m'y retrouver au départ. Le prénom d'Orphée m'a particulièrement perturbée pour me repérer, il fallait sans cesse que je réfléchisse à qui était l'homme et qui était la femme, mais ça, ce n'est finalement qu'un pli a prendre.
Malheureusement, si l'on ajoute à cela l'utilisation, peut-être excessive, de pronoms : la narration se fait tantôt à l'aide d'un "je" , d'un "tu" ou d'un point de vue global, cela rend la lecture vraiment difficile.
Au niveau des chapitres, bien qu'ils soient assez courts, ce qui est assez sympa puisque ça rend le récit moins lourd, chaque début est enrichi d'une narration du mythe, ce que j'ai personnellement trouvé assez inutile et déroutant.
Il y a également un petit bémol technique sur l'édition du bouquin, les pages 32-33 ont été inversées à l'impression, ce qui est assez génant si l'on perd le petit billet qui nous en informe. J'espère que ce défaut sera/ a été corrigé, aux prochaines impressions.

En ce qui concerne l'histoire, c'est de l'amour écorché. Un homme qui boit et qui est excessivement jaloux (souvent vraiment trop) tandis que sa femme n'a plus la force de se battre, pense à partir, à s'enfuir. Un couple de parisiens somme toute normal avec des problèmes que n'importe qui peut rencontrer. Il y a une phrase qui résume l'idée générale de ce livre : c'est un homme et une femme qui vivent l'un à côté de l'autre, et non ensemble ce qui fait tout la différence. Le mythe n'est certes pas retravaillé de façon joyeuse, mais c'est tellement réaliste et tellement effrayant. Actuellement les gens ne se parlent plus, ce qui est également le cas pour Orphée et Eurydice qui ne sont finalement, que le reflet de notre société, voir même, les victimes. La descente aux Enfers est totalement au goût du jour.

Le livre est assez court, du fait d'une action étalée sur une journée ce qui le rend rapide à lire. La transposition du livre à notre époque est assez intéressante et rend les personnages plus proches de nous, les problèmes plus actuels et plus suceptibles de nous toucher. Le mythe est tout de même respecté dans l'idée générale et même jusqu'à la présence d'Hadès.

En bref, c'est une bonne manière de découvrir ce mythe, et également une petite mise en garde quant aux conséquences du manque de communication entre les personnes & au danger de ne plus vivre ensemble. Mais bien qu'il soit plutôt sympa, ce n'est pas le genre de livre que je relirai, puisque ce n'est simplement pas mon genre habituel. De plus du fait de la narration, j'ai eu un sacré mal à rentrer complètement dans l'histoire, pour moi c'est trop lourd & trop déroutant.

Un grand merci au forum Un Monde Imaginaire et aux éditions Argemmios pour cette découverte.



Dernière édition par evid3n-ce le Sam 18 Juin 2011 - 7:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandra
Faucheuse
Faucheuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4355
Age : 28
Genre de lecture : Young adult, Fantasy, Bit Lit, Fantastique, Romance et Manga
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]   Ven 17 Juin 2011 - 19:11

Merci pour ta critique :)

_________________
"Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera, en fera ainsi son égal. Mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore...

et l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit... Celui qui détient le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres sera né lorsque mourra le septième mois..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-imaginaire.forums-actifs.com
evid3n-ce
Fée
Fée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 689
Age : 26
Genre de lecture : De tout =)
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]   Sam 18 Juin 2011 - 6:48

Plus je la lis et moins elle me plait. Faut que je fasse quelque chose :lol:


Edit ; je l'ai modiée, elle me semble tenir un peu plus la route. Faut que j'y réfléchisse encore :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coupie
Banshee
Banshee
avatar

Féminin
Nombre de messages : 230
Age : 20
Genre de lecture : Un peu de tout ! J'aime le fantastique, la science fiction, le polar, les classiques et les histoires vraies...
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]   Lun 20 Juin 2011 - 17:20

Mais enfin, elle est très bien ta critique !
..ça a l'air d'être une histoire originale =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evid3n-ce
Fée
Fée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 689
Age : 26
Genre de lecture : De tout =)
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]   Lun 20 Juin 2011 - 17:21

j'suis toujours moyennement convaincue mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et cette porte là-bas qui se fermait [Pierre Gévart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Argemmios] " Et cette porte, là-bas, qui se fermait..."
» Présentation !
» Enfermée dehors par leur enfant, cette famille aurait pu passer le réveillon devant la porte
» Où le regard ne porte pas, d'Abolin et Pont
» estimation pour un porte-clefs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un Monde Imaginaire :: 
AUTOUR DES LIVRES
 :: Partenariats avec les maisons d'éditions :: Vos Critiques :: Validées
-